Je vous présente ici les pratiques de Yoga que j'enseigne (le Kundalini Yoga, le Kundalini Yoga prénatal, le Bhakti Yoga, et le Yoga des Yeux)

Pour joindre mes classes, me contacter ici  🙏

kundalini yoga

La Kundalini - et le Kundalini Yoga

Le corps humain est propre à développer l’intelligence de l’âme, et le Kundalini Yoga est pour moi le Yoga le plus adapté à nos temps modernes.
Très énergisant et transformateur, méditatif et intense à la fois, il est souvent surnommé le Yoga de l’éveil de la conscience.

Le corps humain est propre à développer l’intelligence de l’âme, et le Kundalini Yoga est pour moi le Yoga le plus adapté à nos temps modernes.
Très énergisant et transformateur, méditatif et intense à la fois, il est souvent surnommé le Yoga de l’éveil de la conscience.

La Kundalini

La Kundalini est un serpent énergétique qui réside dans notre sacrum, et qui souvent est encore endormi dans l’être humain actuellement.
Celle-ci ne demande qu’à être éveillée, pour circuler librement le long de la colonne vertébrale, dans les méridiens autour d'elle, pour faire vivre le divin en nous.
Une fois éveillée, la Kundalini est le fameux caducée qui nous maintient en bonne santé, qu’elle soit physique, mentale, émotionnelle, ou spirituelle.


Kundalini Yoga

J’ai personnellement choisi la voie du Kundalini Yoga (KY) pour tout le bien-être qu’il m’apporte instantanément.
J’ai trouvé en sa pratique le lieu pour rentrer dans mon état normal : un état de béatitude et de réceptivité accrue.

En plus d’enseigner la façon de diriger et d’augmenter l’énergie, ce trésor de technologie utilise :
• le corps, avec des asanas statiques ou dynamiques, propres à la technique du KY
◦ la géométrie sacrée -les angles- du corps humain
◦ la numérologie pour le temps de chaque posture
• le souffle (pranayamas et bandhas (fermetures de certaines parties du corps))
• des mudras, postures de mains qui sollicitent des parties précises du cerveau
• des mantras, qui modifient instantanément la chimie du cerveau grâce à leur son sacré et l’acupressure qu’ils exercent sur les méridiens de notre palais.
« Mantra » vient des mots sanskrits «manas» (mental) et «tra» (protection). Ainsi, comme la méditation, il est un outil pour le mental, pour se protéger des fluctuations constantes auxquelles il serait soumis s’il ne pouvait se concentrer.
• la relaxation
• la méditation

Autant d’outils qui apportent directement un meilleur état de santé et de conscience.
Le Kundalini Yoga finit par améliorer l’état des organes, les fonctions de notre corps, et il éveille le potentiel d’énergie créatrice - physique, mentale et spirituelle - qui sommeille en nous.


Les bienfaits du Kundalini Yoga

Le Kundalini Yoga me fascine pour l'accès direct qu'il donne à la méditation, et pour ses effets sur le corps, et tout particulièrement pour deux de ses systèmes : le système nerveux sympathique, et le système hormonal.
On peut instantanément calmer le système nerveux sympathique avec le KY. Il finit même par se réparer.
Notre vie redevient alors un fluide qui n’est pas une succession de réactions, elle peut suivre son véritable cours.

La pratique du KY amène également à améliorer le fonctionnement du système hormonal. On peut influencer les glandes mises à mal durant la journée, et favoriser la sécrétion de dopamine, de sérotonine, d'endorphines, d'ocytocine et de mélatonine (sans parler des glandes spécifiques).

On peut même stopper des addictions (affectives, à la nourriture, aux drogues, à l’alcool, aux médicaments, etc.)
En effet, le KY présente des kriyas (séries d’exercices) spéciales pour certaines glandes (pituitaire et pinéale, pour la thyroïde, le thymus, les reins, les ovaires, etc.).
Ce n'est plus le système de récompense qui s'active. On peut se libérer de ces chaines.

Même les échauffements de KY dans lesquels on étire les fascias, le nerf vague, ont pour conséquence de produire de la dopamine, le neurotransmetteur de la motivation!
On est maitre de sa propre vie, et non plus à la merci de ses émotions.

Enfin, le KY permet aussi de détoxifier les glandes, le système nerveux, et les organes en général.

Il permet donc un meilleur état de santé physique, mental, émotionnel et spirituel.

 


Ma pratique personnelle

Je pratique le Yoga quotidiennement, car il est ce qui me rappelle que je peux être heureuse malgré les situations où je me trouve, aussi inconfortables soient-elles.
Il me renforce, me remet en ordre quand j’en ai besoin.

Un mental stable, concentré sur ce qui va dans le sens de la vérité, manifeste les miracles de la vie.

Le Kundalini Yoga amène très vite à des états de conscience modifiés, ce qui lui vaut d’ailleurs souvent des peurs ou des critiques, particulièrement en France.
Je conseille toujours de pratiquer en parallèle à une pratique « plus ancrée », bien que je veille à ancrer chaque posture dans chacun de mes cours. J’ai personnellement complètement adhéré à la précision du Yoga Iyengar©, pratique qui apporte indéniablement de l’ancrage, de l’alignement, et une autre approche de la spiritualité : celle de l’écoute constante du corps.

Le Kundalini Yoga est un trésor de savoirs pour le corps.
Il a donné un sens à ma pratique des asanas, puisque je suis en méditation dès que je fais une posture de Kundalini Yoga.
Et en même temps, je prends soin de mon système hormonal, de mon système nerveux parasympathique, mais aussi de mon diaphragme (avec les pranayamas spéciaux de KY), de mon psoas, le muscle de l’âme, celui qui permet de traverser les obstacles et d’avancer dans la vie.
Les nombreuses méditations existant en KY sont elles aussi précieuses, avec leurs mudras, leurs mantras (que l’on peut traduire depuis le gurmukhi, la langue du sikhisme, pour qu’elles aient peut-être plus de sens pour nous, même si l’on n’a pas besoin de comprendre un mantra pour qu’il agisse).

C’est donc avec toutes ces facettes que je m’engage à enseigner le Kundalini Yoga. J’ai décidé de l’enseigner en posant l'intention d'apporter des éléments d’autonomisation et de responsabilisation dans la pratique de chacun, pour que mes cours soient un tremplin confortable et sûr.

Je souhaite partager cette technique avec le plus grand nombre pour apporter le bien-être et le soulagement profond que le Kundalini Yoga m’a offert, cette rencontre instantanée avec le Soi, pour que tout le monde puisse jouer le jeu de la vie en pleine conscience.


Ma formation

Beaucoup de "styles" de Kundalini Yoga sont enseignés, la majorité étant celle « comme enseignée par Yogi Bhajan ».
L’homme d’origine indienne et plus précisément sikhe a en effet grandement remis à disposition de l’humanité la technologie du Kundalini Yoga. C’est dans les années 68 qu’il a été enseigné majoritairement à des hommes aux Etats-Unis. L’indien machiste a dû penser que les femmes n’allaient jamais vouloir (...) s’intéresser au yoga (ou plutôt pouvoir y participer), et ses techniques n'ont pas été adaptées au corps de la femme (particulièrement le bassin, évidemment).

J’ai donc choisi une école dirigée par trois femmes à Barcelone, Happy Yoga (EYA - European Yoga Alliance, 900 heures) (2015-2017)
Elles ont elles-mêmes créé un enseignement de Kundalini Yoga avec leurs propres backgrounds de Kundalini Yoga enseigné par un élève direct de Yogi Bhajan pendant 20 ans, mais aussi de Hatha Yoga, tout en aménageant du temps pour approfondir nos connaissances avec des Philosophes du Yoga, et autres ostéopathes, également professeurs de Kundalini Yoga.
J’ai également pu y réaliser mes premiers jeûnes, mes premières retraites de silence et de tantra blanc.
Nous faisions évidemment des quarantaines de sadhana (pratique très matinale de yoga et de méditation).

Nous avons donc appris un yoga plus inclusif, destiné à toute personne, à tous âges.

Je suis heureuse de ne pas avoir choisi la voie stricte de Yogi Bhajan, pour sa façon de voir et d’exclure les femmes, pour commencer, et pour les révélations des escroqueries et autres abus sexuels qui ressortent actuellement, plus de 15 ans après sa mort.

Depuis que je suis titularisée, je continue de me former, et de pratiquer des enseignements plus anatomiques encore, plus ésotériques aussi.

Yoga Postural et hormones, Carolyn Cowan
Yoga du Visage, Alain Pénichot
Yoga des Pharaons, Maitre Babacar Khane


Mon nom spirituel : Harnal Shakti Kaur

En Kundalini Yoga, un nom spirituel est attribué à l’instructeur.
Il est déterminé par la date de naissance, ou tout simplement offert par notre Maitre personnel.

Les hommes sont des « Singh », des lions, et les femmes sont des « Kaur », des princesses. :)


Mon nom spirituel est Harnal Shakti Kaur, «princesse du Hara et de la Shakti».

Le Hara est un centre au potentiel immense, situé au niveau du nombril.
Il gouverne notre triangle inférieur, et nous permet tout simplement d’être présent(e)s, d’exister.
Il est le centre de la transformation de l’énergie dans le corps, le premier centre à stimuler pour élever l’énergie de la conscience.

Le centre du nombril permet d’ancrer les postures, qui utilisent l’attraction terrestre.
Il s’y passe une relation dynamique constante. Lorsque l’on pousse avec une partie du corps, le côté opposé est obligé de s’étirer, afin d’équilibrer le mouvement.
Le nombril est le point de départ de la pression ainsi que de la traction ; le point de jonction de toutes les postures.

Apprenez à vous incliner, à respirer, à vous tourner et à communiquer depuis le centre du nombril. Votre vie en sera profondément transformée.
C’est là le secret fondamental des arts martiaux. C’est toute la différence entre un coup puissant et un coup fatal. Les arts martiaux enseignent à canaliser l’énergie puissante du centre du nombril vers les bras et les mains, sans interruption. (j'ai pratiqué le Karaté pendant 10 ans, et j'ai été ra-vie de retrouver une technique utilisant autant (!) le hara que le Karaté.


La Shakti quant à elle, est le concept d'une divinité représentant la puissance féminine créatrice.
Elle représente la Grande Mère divine, et la puissance de la fécondité.
Par extension, elle désigne l'énergie dynamique féminine. Elle est le réceptacle où se crée toute la matière créatrice.


Combiner le yang avec le yin, dans leurs plus belles représentations, est l’intention que je me pose chaque matin.

« Veux-tu vivre heureux? Chemine avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir »
Goethe

Cette citation que j’aime beaucoup illustre bien le chemin de mon incarnation : passer par l’impulsion de l’action juste, en étant centrée, pour parvenir à recevoir, à aller dans une partie plus mystique, pour développer mon intuition, créer ma vie et m’approcher du mystère qu’est la vie.

 

Le déroulement d’une classe


Ces classes durent en moyenne une heure et demi, et se divisent en 4 parties :
- environ 15 mn d'introduction à la classe et d'échauffement
- environ 50 mn de kriya (série d’exercices physiques)
- environ 10-15 mn de relaxation
- environ 11-155 mn de méditation, de connexion avec soi-même

Il suffit de porter une tenue confortable, de préférence en coton blanc (le mélange de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel), et d’avoir un tapis de yoga, et un éventuel support pour rehausser les hanches, et les avoir au-dessus des genoux lorsque l’on se tient en posture facile.

 

 

Inscriptions : @LAURADIY

Lire la suite...

bhakti yoga

Le Bhakti Yoga : le yoga de la Dévotion, le chant de mantras

 

Selon Swami Vivekananda, le Bhakti Yoga est la voie la plus directe et la plus courte pour vivre l’expérience du divin.

Il n’y a rien de plus noble que l’amour, et le Bhakti Yoga est la pratique de l’amour.

 

Selon Swami Vivekananda, le Bhakti Yoga est la voie la plus directe et la plus courte pour vivre l’expérience du divin.

Il n’y a rien de plus noble que l’amour, et le Bhakti Yoga est la pratique de l’amour.


Ce Yoga de la Dévotion est l'une des voies (mārga) les plus suivies du Yoga pour arriver à la réalisation spirituelle ou à la libération (moksha) - avec le Jñāna Yoga (Yoga de la connaissance, passant par l’étude des textes sacrés), le Karma Yoga (Yoga de l’action désintéressée), et le Raja yoga (respects des 8 piliers du Yoga décrits par Patanjali), soit finalement une combinaison des trois aspects du Yoga - physique, mental et spirituel.

Le Bhakti Yoga présente différentes pratiques de dévotion : la célébration de rituels (pûjâ), les chants de dévotion (kîrtana), réciter et répéter les noms de Dieu (japa), méditer sur la forme du Divin (upâsanâ)

 

Les mantras

Le mot "mantra" vient des mots sanskrits "manas", mental, et "tra", protection.
La récitation de mantras est donc un outil pour protéger le mental.
Le mantra fait accéder à des plans supérieurs de conscience, et apaise le mental de ceux qui les prononcent, pour être ensuite conduits à l’Éveil.


La structure du mantra

Il est créé à partir de sa forme, de son son (le silence est donc aussi une partie capitale du Bhakti yoga : il est une occasion d’écouter le silence intérieur), ou, plus occasionnellement, de sa signification (souvent une traduction depuis une langue ancienne).
Il est donc une vibration - sonore.
Comme nous le avons, tout est fréquence, et le mantra permet de canaliser les pensées, les sentiments, et les intentions que nous avons.


Le pouvoir du sanskrit

Le sanskrit est apparemment le langage humain le plus ancien. On l’appelle d’ailleurs aussi « Devanagari », ou langage des Dieux.

Le son, fait de vibrations, est rempli d’énergie.
Un mantra sanskrit constitue finalement une énergie mystique contenue dans un son structuré.
Même si l’on ne connait ni la traduction, ni la forme, le symbole, connectés au mantra, celui-ci crée un modèle de pensée spécial pour le mental. Un modèle de pensée positif, bénéfique, et relaxant.
Le son, la géométrie qu’il applique dans le visage, les points d’acupressure exercés dans le palais, etc. sont autant d’éléments physiques qui font comprendre comment ce don qu’est notre voix peut nous apporter des états de méditation intenses.


La musique - le Naad Yoga

Les notes musicales ont chacune leur nadi correspondant (un nadi est un canal subtil circulant le long du corps (comparables aux méridiens de la médecine traditionnelle chinoise)).
La musique fait vibrer ces nadis, elle les purifie, elle réveille le pouvoir psychique et spirituel endormi en leur sein.
La purification des nadis assure non seulement la paix et le bonheur du mental, et elle permet énormément dans la sadhana (pratique) du Yoga.
Elle aide le dévot à atteindre le but de la vie très facilement.


Le pouvoir du mantra

Autour du monde, les pratiquants de la récitation de mantras utilisent le mala, qui sert à compter le nombre de mantras qu’on récite.
Si celui-ci est bien fait, il devrait contenir 108 perles, un nombre sacré pour beaucoup de systèmes de croyances.
Autant de façons de soigner le mental, simplement en récitant des mantras.

Toute une partie de la médecine tibétaine consiste en la mantrathérapie : les patients utilisent les mantras pour changer la chimie du cerveau, ce qui guérit le corps, en plus de le ré-unir à l’âme.

Des chercheurs de l’Université de Linköping en Suède ont analysé le cerveau de pratiquants, notamment la zone du cerveau appelée "réseau du mode par défaut", active pendant nos réflexions personnelles et le vagabondage de notre esprit - soit de façon quasi permanente…
Lorsque les sujets répétaient le mantra Sat Nam pendant une dizaine de minutes, cette zone de leur cerveau était alors plus inhibée, ce qui leur permettait d’atteindre plus facilement un état méditatif et un apaisement global.

 


Le Bhakti Yoga est une pratique très agréable du Yoga : nous sommes ensemble pour partager un moment de dévotion.
Il est pour moi la voie la plus humaine, la plus directe aussi, pour toucher le mystère qu’est la Vie.


Venez pratiquer, apportez vos amis et vos instruments :)

 

 

Plus d'infos : @LAURADIY

Lire la suite...

yoga prénatal

Le yoga prénatal, ou comment vivre sa grossesse en conscience

Yoga signifie relier. On entend ici notre Soi « fini », le corps, avec le Soi infini, l’Esprit.

La grossesse est donc certainement un moment très approprié pour se rappeler de ce que nous sommes originellement.

« Nos enfants sont déjà en train d’être éduqués durant les neuf mois de grossesse et de développement. Ce sont des jours très importants pour la vie de l’enfant ».
Yogi Bhajan, The Ancient Art of Self-Healing

Yoga signifie relier. On entend ici notre Soi « fini », le corps, avec le Soi infini, l’Esprit.

La grossesse est donc certainement un moment très approprié pour se rappeler de ce que nous sommes originellement.

« Nos enfants sont déjà en train d’être éduqués durant les neuf mois de grossesse et de développement. Ce sont des jours très importants pour la vie de l’enfant ».
Yogi Bhajan, The Ancient Art of Self-Healing

Pratiquer le Kundalini Yoga peut changer entièrement l’expérience de la grossesse.
En plus d’apporter une confiance en le process de la naissance, il aide physiquement, mentalement et spirituellement, grâce à des techniques de méditations, de pranayamas (respiration), à des exercices physiques ancestraux (selon les trimestres : pour bien placer le bébé, le sentir, soulager le dos, pour se préparer à l’accouchement, etc.), et enfin, des techniques de relaxation, qui redonnent à la maman son pouvoir pendant la grossesse.

Le Kundalini Yoga prévoit également des méditations à pratiquer pour le couple des futurs parents, méditations qui les préparent et qui met l'enfant à l'aise durant sa vie intra-utérine.


Porter une tenue confortable en fibre naturelle

Plus d'infos : @LAURADIY

Lire la suite...

yoga des yeux

Le Yoga des Yeux, les mirois de l'âme, pour prendre soin de ses yeux, et de sa vision du monde.

・Pour relaxer et irriguer les globes oculaires
・Pour améliorer les capacités visuelles
・Pour maintenir le mouvement des yeux (essentiel, entre autres, pour retarder l’apparition de la presbytie)
・Pour retrouver le respect de leur physiologie et leur cohérence avec l'organisme tout entier
・Plus cosmiquement, pour lâcher-prise en augmentant le champ de vision des possibles (oui oui)

・Pour relaxer et irriguer les globes oculaires
・Pour améliorer les capacités visuelles
・Pour maintenir le mouvement des yeux (essentiel, entre autres, pour retarder l’apparition de la presbytie)
・Pour retrouver le respect de leur physiologie et leur cohérence avec l'organisme tout entier
・Plus cosmiquement, pour lâcher-prise en augmentant le champ de vision des possibles (oui oui)

 

J’ai découvert le yoga des yeux grâce à mon envie de récupérer ma vue, étant moi-même très myope.
Après avoir arrêté de manger du sucre blanc (saccharose), j’ai commencé des exercices très simples pour réintroduire le mouvement et la concentration de mes yeux.

Si les exercices sont pratiqués juste avant le coucher, ils permettent de se mettre dans une sorte de bulle qui facilite l’endormissement.

 

Les exercices

・Les petits muscles autour des yeux ont besoin de mouvement comme nous l’avons dit en introduction.
Cela dit, bailler est un excellent moyen de relâcher ces mêmes muscles. Les larmes que les bâillements déclenchent ont en plus le mérite de nettoyer les yeux!

・Parcourir les contours de tous les objets qui nous entourent comme si on avait un pinceau sur le bout du nez et qu’on devrait les peindre avec. Cet exercice est très bon pour exercer la vision centrale.

・Bates (William, de l’excellente Méthode Bates) donnait l’exercice du grand balancement : solidement ancré sur les deux pieds, se tourner autour de l’axe vertébral en laissant balancer les bras autour soi. Avec le mouvement du corps, les yeux entrent en mouvement.
Se détendre dans cette pratique 5 minutes par jour.

・L’exercice de convergence
Prendre un premier objet devant soi, placé à 15-20 centimètres des yeux. Prendre un deuxième objet, placé plus loin derrière.
Regarder et dessiner les contours du premier objet avec le regard. Constater que le deuxième objet à l’arrière apparaitra flou. Se concentrer ensuite sur le deuxième objet, faire le même exercice, et constater que le premier objet devient flou également.
Cet exercice est précieux pour prendre conscience de l’alternance entre la vision de près et de loin.
A pratiquer quotidiennement, avec douceur.

・Enfin, le palming est un superbe outil également : chauffer ses mains en les frottant devant le coeur, et déposer les paumes de mains sur les globes oculaires, de préférence en position assise, les coudes déposés devant soi sur une table.
Les yeux fermés, faire le vide, lâcher.
C’est un excellent moyen de se débarrasser d’une fatigue oculaire.
A pratiquer plusieurs fois par jour, particulièrement si on a un métier de bureau.
Si le temps manque, tenter de faire ce geste avant de le coucher (idéalement pendant 10 minutes)

 

Que faire, à côté de la pratique, pour protéger ses yeux

・Veiller à avoir une bonne hydratation (à petites gorgées, (insaliver l’eau) tout au long de la journée)

・Ne pas ingérer de produits transformés ou sucrés, manger des fruits et légumes (et bien les mastiquer)

・Cligner des paupières régulièrement pour hydrater l’oeil. Penser à le faire régulièrement, spécialement si on a une vie de bureau.

・Prendre souvent de grandes inspirations et de grandes expirations!
L’oxygène arrive à la rétine par le réseau vasculaire rétinien, et l’oeil a besoin d’oxygène comme tous nos autres organes.
Les quelques respirations pratiquées pendant les exercices nous redonnent aussi un gain de vitalité et d’énergie.

・Prendre la lumière du soleil, (directement dans les yeux les 15 premières minutes de rayons de soleil, et les 15 dernières (cf « sungazing »), et, le plus souvent possible dans la journée, être dehors)

 

Plus d'infos : @LAURADIY

Lire la suite...